« De la sportive de haut niveau au métier de préparatrice mentale »

Pour un sportif de haut niveau qui prend sa retraite après 10 années de carrière , et qui s’est concentré à 100 % sur la réalisation de ses « rêves » sportifs , la reconversion est le saut dans l’inconnu . J’ai pris conscience au fil de ces 2 dernières années , malgré les difficultés que j’ai traversé , que la reconversion est une opportunité pour moi de me réinventer , une occasion d’écrire une nouvelle page , d’entamer une deuxième vie . Redescendre sur Terre a été le plus dur . C’est ainsi que la reconversion est devenue pour moi un défi , un challenge personnel à relever . Cette reconstruction et cette transformation n’ont pas été faciles . J’ai entamé un long travail d’introspection avec l’aide de mon psychologue du sport Dorian Martinez . C’est à l’occasion de ces séances qu’a émergé mon désir d’être préparatrice mentale .

Je pense que ce désir était déjà présent depuis bien des années. Sans la psychologie du sport et la préparation mentale , ma carrière sportive n’aurait jamais été la même.

Durant toute ma carrière , j’ai énormément utilisé les techniques de préparation mentale pour me structurer dans mon double projet , hiérarchiser mes objectifs , améliorer ma concentration . J’ai surtout mis en place de nombreuses stratégies pour être performante à l’entraînement et en compétition.

J’ai pu mesurer l’efficacité de la psychologie du sport et de la préparation mentale lors de la gestion des nombreuses blessures qui ont jalonné ma carrière . Tout le monde me disait que j’avais du talent , du potentiel , mais cela ne suffit pas pour remporter des titres , il a fallu que je sois besogneuse à l’entraînement , pointilleuse , rigoureuse , que je ne laisse rien au hasard , que je porte une attention particulière à mon hygiène de vie et aux « détails » . D’ailleurs , je me rappelle de cette phrase de l’un de mes ex coach qui m’avait dit « Si tu veux devenir une Grande Championne , tu dois être Championne partout ( c’est à dire être intransigeante sur ma diététique , ma récupération , mon sommeil …) » .

Crédit photo : JP Sautriau

Renforcer son mental demande énormément d’entraînement et une volonté personnelle .

Le sportif de haut niveau est comme un pianiste qui doit répéter des heures et des heures sa partition , s’entraîner sans relâche pour réaliser une excellente performance scénique . La préparation mentale ne doit en aucun cas être une contrainte . Je suis passionnée par la matière , je dévore des livres sur cette problématique . Il m’a donc semblé une évidence d’exercer ce métier .

Crédit photo : Leila Fennane

C’est ainsi qu’en 2017 , je me jette à l’eau ! je crée ma propre entreprise de coaching mental (www.veroniquemang.com). Dans la foulée , je démarre une formation de 11 mois chez TRANS-FAIRE . Ces 11 mois ont été le déclic , tout mon apprentissage et surtout les 2 stages pratiques que j’ai effectué en structure sportive vont me conforter dans ma démarche . Les prises de conscience ont émergé et je savais que j’étais là où je devais être …
Ce désir vient aussi du fait que j’ai manqué à mes débuts de jeune sportive adolescente d’un accompagnement , d’un cadre qui m’aurait évité bien des écueils . Lors de cette formation , j’ai bénéficié d’une supervision . Cela m’a énormément aidé à clarifier certains aspects de mon projet , à mieux me connaître moi-même . Les modules de formation ont également été enrichissants et pertinents ( un clin d’oeil à Makis Chamalidis et à Sophie Huguet ). J’ai vécu aussi une belle aventure humaine avec mes autres collègues stagiaires .

J’ai obtenu mon certificat professionnel d’ « Accompagnatrice sportive » et de préparatrice mentale en Septembre 2018 .

Je suis actuellement en charge du suivi en coaching mental des jeunes athlètes sur le Pole Espoir Athlétisme d’Eaubonne. Assumer ma nouvelle posture n’a pas été facile au début notamment à cause des a-priori sur ce métier « la préparation mentale ça ne sert à rien , ce sont des gourous , des manipulateurs , ce sont des foutaises , c’est pour les faibles ... »

Pour rappel , la préparation mentale permet le développement et l’optimisation des habilités mentales et cognitives , en vue d’être performant à l’entraînement et en compétition . Le mental fait partie des 4 poles de la performance , au même titre que le physique , le technique et le tactique . Le mental doit être intégré à la programmation des entraînements et des compétitions . Le sportif va ainsi pouvoir s’entraîner , travailler sur lui-même , acquérir une boîte à outils qui va lui permettre de gérer ses émotions à l’entraînement et en compétition . La préparation mentale se base sur des outils scientifiquement validés . Le préparateur mental prendra en compte l’ensemble des domaines de la vie du sportif pour mieux l’accompagner . Le sportif pourra ainsi développer et améliorer ses ressources internes ( comme la confiance en soi , la concentration , la motivation … ) . Cette approche est complémentaire à un accompagnement en psychologie du sport .

Crédit photo : Leila Fennane

Pour pouvoir me centrer sur les sportifs que j’accompagne , il a fallu que je fasse un travail sur moi-même , que je me décentre de ma propre carrière. Car mon objectif est avant tout de me centrer sur la personne, puis sur le sportif et de traiter ses problématiques, tout en ayant identifié en amont ses besoins et ses attentes. Je pense que l’envie de TRANSMETTRE a aussi été importante pour moi. A travers la préparation mentale , je peux ainsi transmettre mes compétences aux sportifs pour qu’ils puissent mieux se structurer et mener à bien leur projet de vie. Le travail mental est long et ne se fait pas en un coup de baguette magique. Le sportif doit faire preuve de patience, d’adaptation et de régularité dans l’utilisation de ses outils.

La profession de préparateur mental n’est pas règlementée , ni encadrée par l’État , ce qui peut expliquer certaines dérives . J’ai pu constater aussi que tout ce qui relève de la psychologie et du mental peut parfois inspirer la crainte auprès du grand public . Pourtant , la préparation mentale vise à l’autonomie et à la responsabilisation du sportif . Le préparateur mental doit :

  • veiller à bien fixer son cadre
  •  faire preuve de bienveillance et d’empathie
  •  avoir surtout un code de déontologie qui respecte l’intégrité du sportif et le principe de confidentialité des échanges .

La préparation mentale peut également être utilisée dans tous les autres domaines de la vie quotidienne .

Pour en savoir un peu plus sur ce que je propose comme dispositif d’accompagnement , je vous invite à me contacter par mail : mangsportconsulting@gmail.com ou via mon site internet ...

CONTACTEZ-MOI